Récit Automne Hiver 2018









Bienvenue à vous dans ce récit photographique qui va retracer le déroulement de mes diverses sorties durant la saison froide 2018.

Bonne lecture !









10 octobre 2018

Première sortie d'octobre pour ma part, je décide ce jour là de prendre un peu d'altitude et d'aller faire un tour du coté de la Loge des Gardes histoire d'aller cotoyer les 1ères ambiances automnales de l'année. Une sortie très sympathique où une brûme d'altitude persistante permettra l'apparition brêve de superbes rayons dans la forêt au couchant. Une belle entrée en matière pour ce tout début d'automne.

1-



2-


3-






13 octobre 2018


Nouvelle sortie à peu près dans les mêmes coins. Je passe ce bel après-midi à gambader aléatoirement dans le masssif, me laissant porter par mes envies et des ambiances extrêmements positives et douces associées à ces forêts luminieuses automnales. Le fait d'avoir beaucoup souffert et d'être resté très immobile l'été précédent à cause d'une ernie discale carabinée me fait apprécier doublement le fait de pouvoir marcher et vivre ces instants simples à nouveau. Encore un excellent après-midi.

1-


2-


3-



4-



5-






21 octobre 2018

Sortie en fin d'après midi du coté du Rocher St Vincent. Je reste subjugué un long moment devant cet hêtraie et cette lumière d'une incroyable pureté.

1-



Alors que le couchant approche , je ressors des forêts pour prendre un point de vue depuis le rocher. L'atmosphère très opaque filtre la lumière du soleil rasant créant de superbes dégradés de lumière et de couleurs sur ce beau paysage rural.
2-







28 octobre 2018

Retour du coté de la Loge des Gardes pour accueillir les premières neiges de la saison.

Je suis délecté par un paysage subtilement et fraichement sopoudré d'une fine pellicule de neige et baigné d'un épais brouillard. Ambiance sombre, mystérieuse et hivernale au rendez vous.


1-



2-



3-



4-



Si l'atmopshère était restée relativement neutre jusque là, les choses changent lorsque je pénètre dans cette zone un peu plus reculée du massif. Un ressenti étrange m'envahi. Une légère tension, quelquechose d'un peu sombre, sérieux et indécis, qui pourrait devenir positif comme négatif à tout moment, ce genre d'ambiance attirante et inquiétante à la fois. Je continue mon exploration tout en restant sur mes gardes.

5-



6-



7-



8-


Je reste figé face à ce chemin pendant quelques minutes, extrêmement hésitant. J'y suis très attiré mais en même temps pas serein à l'idée de ce vers quoi il pourrait potentiellement me conduire. Il représente à la perfection l'ambiance du moment. Finalement je me décide à l'emprunter sur quelques centaines de mètres, puis je biffurque à gauche, intrigué par un vide.

9-



Je tombe sur cette zone, peu étendue, où, pour une raison étrange, tous les sapins semblent avoir dépéri.

10-



Alors que j'explore l'endroit, je vais ressentir quelquechose d'extrêmement déroutant que je n'avais jamais vécu auparavant. Peu à peu, je commence à me sentir assomé, somnolent, fatigué, et lentement mais sûrement, tous mes ressentis s'enmêlent, jusqu'à disparaître totalement, comme brouillés par quelquechose. Tel un animal privé soudainement d'un de ses sens, je me sens rapidement mal, en danger. Je n'apprécie pas du tout le fait de me retrouver sans aucune idée de comment les choses évoluent autour de moi, particulièrement dans ce contexte tangeant et tendu. N'appréciant guère cet état d'anesthésie partiel et non désiré, je prends la décision de quitter l'endroit. La nuit tombe de toutes façons.

Je rejoins la voiture et réalise cette dernière image avant de plier le matos définitivement. Un après-midi très atypique qui sera la dernière excursion de ce mois d'octobre.

11-







03 Novembre 2018

Nappes de brouillard et soleil timide au programme, je décide ce jour là de tenter ma chance du coté du Col du Pertuit. Une bonne pioche. Dès mon arrivée, je suis instantanément saisi par les ambiances qui règnent dans les environs.

1-



2-



3-



4-



5-



6-



Plus je descends, plus le brouillard semble s'épaissir.

8-


Je tombre finalement sur cette toute petite route très photogénique que j'affectionne particulièrement. Les conditions sont idéales pour réaliser de belles et mystérieuses images automnales.

9-



10-




Alors que le brouillard semble être au plus épais, le soleil, contre toute attente, semble pointer le bout de son nez. Ambiance...

11-



Finalement, comme je l'espérais, la lumière devient plus franche et les rayons tranchent à travers l'épaisse couche de brouillard. Je suis aux anges.

12-



13-



A peine ai-je le temps de réaliser quelques clichés qu'ils sont déja repartis. Je finis la journée en arpentant les terrains escarpés qui bordent la petite route.

14-


15-






11 Novembre 2018

Si l'automne commence à fâner au dessus de 1000 mètres d'altitude, il bat son plein sur les montagnes à peine plus basses. Cap sur la Guillermie pour profiter pleinement de ces couleurs si vibrantes. Une sortie très agréable, même si un soleil un poil trop timide sur la fin de journée m'empêchera de réaliser des clichés aussi réussis que ce que j'espérais.

1-



2-



3-



4-



5-









14 Novembre 2018

Je tente un lever de soleil vers un nouveau point de vue que je n'ai encore jamais exploré. Des conditions exceptionnelles me feront passer une des meilleures matinées de cette année.

Avant d'atteindre ma destination, je m'arrête rapidement en bord de route pour réaliser ce cliché si typiquement automnal. Les choses s'annoncent très bien.


1-



J'arrive, me gare et marche quelques centaines de mètres à travers la forêt avant d'atteindre le fameux point de vue. Le potentiel est confirmé ; l'endroit est sauvage et offre une large vue sur un gros quart sud-est.

2-



3-



4-



Après une courte pause le temps d'admirer ce joli paysage, je décide de me rendre de l'autre coté de la montagne, là où les nappes de brumes semblent être plus persistantes, en vue de saisir ces fameux rayons lumineux que j'aime tant et qui ne tarderont pas à se montrer.

5-



6-



La brume bouge pas mal. Je décide de m'aventurer un peu plus profondement dans la forêt et d'explorer ces endroits que je ne connais guère encore.

7-



8-



Alors que je remonte peu à peu la montagne , je croise de nouveau le chemin du brouillard au milieu de superbes hêtres : un moment magique.

9-


La brume se fait momentanémenet plus opaque, la lumière devient plus pâle et offre un éclairage d'une rare subtilité.

10-



11-



Je monte encore un peu et croise une route qui arpente la montagne.

12-



Après quelques clichés, je traverse la route et escalade le petit talus qui la borde afin de continuer mon ascension. Je vais alors avoir la chance de vivre cet instant incroyable ; la lumière est absolument saisissante, extrêmement intense. Elle génère des contrastes absolument extraodinaires sur ce magnifique petit morceau de sous-bois, et l'architecture des arbres semblent former comme une voûte, une porte, que de subtiles traces d'un passage de la faune locale suggèrent d'emprunter. J'ai l'impression de contempler un portail menant vers un autre monde, tout droit sorti d'un roman fantastique. Je reste là un certain temps, à essayer d'immmortaliser cette incroyable concordance des élements du mieux possible.

13-



14-



15-



Je me remets finalement en route et continue d'avancer dans cette direction, les instants magiques se succédant les uns après les autres.

16-



17-



18-



Tiens, un attrape-rêve !

19-



Je retrouve finalement ma voiture après cet ultime cliché. Il est midi passé et je travaille cet après-midi. Il est maheureusement temps de rentrer et de mettre un terme à cette mémorable matinée.






17 Novembre 2018


Encore une tentative de lever de soleil sur un point de vue non exploré. Si le point de vue est correct , les nuages sont, ce matin là, malheureusement un poil trop haut.

1-



Je décide donc me délocaliser plus au nord et moins haut en altitude. En effet , un épais brouillard emplis de grandes zones que je veux explorer plus en profondeur depuis longtemps. C'est l'occasion idéal. Les conditions seront si bonnes et les zones en question si incroyables , que pour la seule fois de ma vie avec cet appareil , je vais vider l'intégralité de mes deux baterries en faisant exclusivement des photos , en l'espace d'une matinée.


J'arrive donc sur place , et entame l'exploration , dans une ambiance déja saisissante.

2-



3-



4-



5-



Plus j'avance , plus la forêt est belle et le brouillard épais. Je me laisse complètement emporter dans la magie de l'instant.

6-



Spectacle incroyable , sur-réaliste , j'ai l'impression de vivre une hallucination en temps réel.

7-



Je continue de m'enfoncer toujours plus loin dans la forêt...

8-


9-



10-



L'oeil de la forêt

11-



La géographie du terrain semble étrange et localement très escarpée. Intrigué , je m'approche...

12-



Je tombe alors sur un magnifique et énorme rocher , aux textures spectaculaires , planté en plein milieu de nul part. Je le contemple et l'immortalise sous toutes les coutures , avant de me reposer un moment à son sommet. Je me sens incroyablement bien , totalement en symbiose avec les éléments qui m'entourent , et extrêmement satisfait de cette nouvelle parcelle de paradis que je viens de découvrir.

13-



14-



15-



16-



Je reprends ma route. Je ne peux m'empêcher de m'extasier tout les 20 mètres devant la beauté de l'endroit.

17-



18-



19-



20-



21-



Je croise un superbe petit chemin , ancien et visiblement très peu utilisé , que je décide de suivre pendant un moment.

22-



23-



24-


25-



26-



Je biffurque à nouveau , les zones en contre bas du chemin ont l'air encore plus folles que celles que j'ai déjà traversé jusque là.

27-



28-



Je pense que cet instant marquera l'apogée absolue de cette sortie. Une ambiance magique puissante et sérieuse m'emporte totalement depuis un moment , quand je tombe sur un gigantesque tunnel , qui semble mener à une clairière. La scène est incroyable , et j'ai l'impression que je vais voir apparaître une dryade ou un centaure dans la lumière à tout moment.

29-



30-




Une images , deux images ... et plus de batterie.. déjà ? Je suis choqué. Je regarde alors ma montre : presque 13h. Je n'ai absolument pas vu le temps passé. Je me résous à contre coeur à quitter l'endroit. J'aurais pu rester ici une éternité.





19 Novembre 2018

Cap ce jour là sur les hauteurs du Col de la Loge. Au programme , givre omniprésent et températures négatives. Les dernières bribes de l'automne s'effacent, l'hiver est officiellement arrivé !
A noter également sur cette sortie, la découverte d'un petit point dominant sympathique au milieu des forêts et des ambiances ponctuellement assez chargées.


1-



2-



3-



4-









24 Janvier 2019

Avec un mois de décembre en demi teinte combiné a un petit passage à vide de mon coté , ce n'est que fin janvier que je ressors l'appareil , pour une rapide sortie à la tombée de la nuit au dessus du plan d'eau de Saint Rémy sur Durolle , afin de m'imprégner d'ambiances hivernales sombres et rugueuses que j'affectionne tant.

1-









29 Janvier 2019

Déluge de neige nocturne , je ne peux m'empecher en rentrant chez moi le soir , d'aller faire quelques pas dans mon village pour immortaliser cela.

1-



2-









30 Janvier 2019

Le lendemain , les conditions étant toujours similaires , je sors en fin de journée pour aller me plonger dans l'hiver et ses espaces infinis ... une expérience toujours incroyable.

1-



2-



Un rapide coup de flash permet de donner une bonne appréciation de l'intensité des précipitations: un véritable déluge

3-







2 Février 2019


L'offensive froide et neigeuse atteint son paroxisme. Les chutes de neige sont si intenses que les services de déneigement routier sont débordés.Les routes aux alentours de mon village sont totalement impratiquable. Je décide de sortir à pied , seul , comme quand j'avais 16 ans et de m'enfoncer dans la montagne. Cette sortie restera pour moi comme une des plus marquante de l'hiver. Au menu , un déluge de neige et de vent qui me cristalise sur place et des ambiances sorties tout droit d'une autre planète.

1-


2-



Cette image est prise sur le chemin du retour , alors que la nuit tombe. J'entrevois partiellement les pâles lueurs de mon petit villlage engloutis sous cette masse d'ombre et de froid tandis que la neige et le vent me giffle le visage. Un instant d'une intensité et d'une profondeur incroyable , probablement mon image favorite de cet hiver.

3-



Alors que je redescends peu à peu , le vent se calme. Il n'est plus maintenant perceptible que le doux son des chutes de neige et les lueurs rougeoyantes des éclairages publics qui se fondent dans le brouillard et l'ombre de la nuit.

4-



5-









4 Février 2019

La tourmente s'évacue enfin. Le ciel est dégagé et le paysage lourdement enneigé. C'est l'occasion idéal de tenter un lever de soleil du coté du Montoncel. Sortie que je partagerai avec Florent Courty. Des conditions idéales pour de très belles ambiances tout au long de cette matinée , même si une nuit blanche passée la veille affectera quelque peu ma sensibilité et mon dynamisme sur cette excursion.



Ambiance magique pré-sunrise

1-



2-




Au loin , les hauteurs du Sancy s'illuminent les premières , dominant une Limagne remplie de brouillard

3-



Le soleil se montre enfin

4-



5-



6-



Beaux jeux d'éclairages sur le paysage blanc au retour.

7-



8-



9-






13 Février 2019


Le temps est à la fonte des neiges. Je vais me promener du coté du Barrage de la Murate. Un après midi marqué par ces ambiances tristes et mélancancoliques, mais particulièrement belles de fin d'hiver. Une grande séance d'introspection , de méditation et d'émotions positives.D'agréables souvenirs en somme.

1-



2-



3-



"La lumière se trouve toujours devant"

4-



5-



6-



7-



8-



9-



10-










C'est ainsi que ce clôturera paisiblement cette saison froide et ce récit. Lentement mais sûrement , les tempéartures se radouciront. La neige tirera sa révérence pour laisser place peu à peu à la lumière et à la renaissance du vivant. Je vous laisse pour ma part sur ces quelques derniers clichés issus de diverses excursions entre fin février et fin mars. En espérant que vous avez apprécié tout ces petits instants autant que moi.

 


1-



2-



3-



4-







Merci de votre passage et à bientôt !

Top